Pratiques physiques et déconfinement progressif
 
L’intervention du premier ministre devant l’assemblée nationale indiquant qu’il n’y aurait pas de pratiques sportives dans les lieux couverts, pas de sports collectifs, pas de sports de contact puis la « fuite » du projet de protocole sanitaire sur l’ouverture des établissements précisant des règles drastiques de prévention et de fonctionnement, 
 
l est difficile de se projeter dans des propositions d’activités sécures pour nos élèves. Deux lignes directrices nous guident dans le contexte.
La première consiste à obtenir toutes les garanties sanitaires pour protéger les agents et les élèves des risques de contamination avant toute réouverture d’un établissement quel qu’il soit. A ce titre, la date du 11 mai (du 18 dans le second degré) est pour nous très prématurée, notamment aux vues de l’avis du conseil scientifique mais aussi parce que la concertation n’a pas été à l’ordre du jour dans ce choix. Cette reprise des plus jeunes à l’école se fait essentiellement pour des besoins économiques comme a été obligé de le reconnaitre le ministre de l’éducation. Entamer le déconfinement par la « rentrée » des plus jeunes élèves accroit les risques de contamination parce qu’ils sont les moins à même de respecter strictement les gestes barrières et les consignes sanitaires.
 
Pas question de parler de cours d’EPS
 
La seconde c’est que dans cette période, il n’est nullement question de parler de cours ou bien même d’EPS. Notre rôle est de proposer des activités physiques aux élèves qui en ont grand besoin après deux mois de confinement mais ce sera aussi de permettre les échanges, de reconstruire des formes de sociabilisation même à distanciation physique. Les enseignants d’EPS ont un rôle important à jouer dans cette phase qu’on juge toutefois prématurée. Il est inconcevable, et ce message a été porté auprès du ministre de l’éducation, qu’au prétexte de se couvrir de risques potentiels, soit étudié par les hiérarchies locales la possibilité de faire faire autre chose que ce pour quoi ont été recrutés les enseignants d’EPS. Si les impossibilités de pratique sont avérées dans un établissement alors les enseignants peuvent faire preuve de volontariat pour d’autres tâches mais ce n’est pas au chef d’établissement d’en décider seul.
Le protocole sanitaire porte encore de nombreuses zones d’ombres. Comme l’a affirmé le ministre tout ne relève pas forcément de ce protocole mais des consignes doivent être distribuées aux enseignants. Quid de l’ouverture des installations sportives ? Quand on sait que les collectivités territoriales sont en difficulté pour disposer de suffisamment d’agents pour gérer le nettoyage des locaux et la désinfection, il est fort à parier que nombre d’entre elles resteront closes. En cas de mise à disposition, quid des consignes sanitaires relatives aux déplacements d’élèves que ce soit à pied ou dans les transports en commun ? Comment faire avec la gestion des masques et les activités physiques ? pratiquer avec un masque relève d’une impossibilité flagrante, gestion des vestiaires est-on sûr que leur condamnation soit la meilleure solution quand la dispersion des gouttelettes en déposera inévitablement sur les vêtements que les élèves auraient à garder sur eux ? Bref de nombreuses questions se posent encore.
Toutes ces problématiques ont été au cœur de l’intervention du SNEP-FSU lors de la visio conférence avec le ministre du 29 avril parmi d’autres points plus généraux.
 
L'importance des pratiques physiques
 
Les pratiques physiques ont été au cœur du confinement et ont même fait l’objet d’une permission provisoire. Leur importance a été soulignée lors de cette période. Il ne faudrait pas qu’à l’occasion du déconfinement progressif elles passent à la trappe ou au second plan. Il nous faut réfléchir pour être, partout, force de proposition. D’autres s’emparent du sujet comme certains députés LREM pour proposer des activités périscolaires que le ministre a repris sous la forme des 2S2C (sport santé culture civisme). Pour nous, il y a antinomie complète entre vouloir lutter contre les inégalités en proposant ce déconfinement progressif (argument avancé par le gouvernement) et proposer des activités périscolaires sur la base du volontariat et donc par nature inégalitaires. Cette phase de déconfinement doit permettre à tous les élèves sur les lieux scolaires d’avoir une activité sans que celle-ci ne soit ouverte à volontariat.
La période qui s’ouvre est complexe mais notre rôle y est important. Les états des lieux à mettre en relation avec les exigences sanitaires, les réflexions autour des possibles doivent dès à présent être lancés pour saisir au plus vite les commissions de sécurité, les CHS, exiger la tenue de conseils d’administration… et faire remonter les différentes situations pour que les décisions d’ouverture ou non par les autorités administratives soient éclairées.          Benoit Hubert
 
 
 
« Pétition-Challenge » pour les recrutements !
 
Le contexte appelle à un renforcement des services publics, longtemps abîmées par les politiques d’austérité. Pour l’Ecole, les besoins sont énormes pour permettre un allègement des effectifs, assurer les remplacements, cela ne date pas d’hier… Nous avons interpellé le Premier Ministre sur les besoins pour l’EPS pour porter les recrutements à 1500 postes dès 2020. Nous vous invitons à amplifier cette demande en signant la pétition et en affichant vos revendications sur le « mur des revendications » !
 
Lire
 
Des nouvelles du CAPEPS
 
Les résultats du CAPEPS seront publiés d’ici le 5 mai. Suite aux annonces du premier ministre sur le maintien de certaines mesures sanitaires, la 2ème épreuve du CAPEPS sera modifiéé : l'oral est maintenu et les épreuves pratiques sont annulées. Les coefficients restent inchangés. Un arrêté modificatif sera pris en ce sens. Les oraux du concours se dérouleront à partir de la fin juin.
 
Lire
 
Les communiqués de la FSU 1er mai
 
 
Lire
 
SNEP-FSU
76, rue des Rondeaux
75020 PARIS
secretariat@snepfsu.net
Facebook
Twitter
 
 
Cet e-mail a été envoyé à p7.chevallier@orange.fr
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur snep.
 
 
SendinBlue
 
 
© 2020 snep